Pourquoi la “rhinoplastie de préservation” peut être une meilleure façon de faire une opération du nez

173

Alors que la rhinoplastie reste l’une des chirurgies de transformation du visage les plus populaires, si ce n’est la plus populaire – selon l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS), la rhinoplastie était l’intervention de chirurgie esthétique la plus populaire réalisée en 2020 – de nouvelles techniques continuent d’émerger, qui rendent l’opération plus facile à subir pour le patient.

Lorsque certains patients ont enfin l’occasion de réaliser un souhait de longue date, à savoir se faire refaire le nez, la première chose que beaucoup d’entre eux demandent à leur chirurgien est : “Devrez-vous me casser le nez ?” Selon le besoin, la réponse est souvent oui, ce qui peut susciter un sentiment d’appréhension et de peur. Heureusement, la nouvelle technique de “rhinoplastie de préservation” permet à certains patients de sortir de leur transformation en conservant une grande partie de leur anatomie d’origine.

En quoi consiste cette technique ?

À la tête de ce que l’on appelle la “rhinoplastie de préservation”, le chirurgien plasticien Sam P. Most, de Palo Alto, en Californie, affirme que cette technique permet de créer un résultat élégant et naturel tout en conservant la structure originale du nez. “J’ai eu la chance d’être un leader dans ce type spécifique de rhinoplastie au cours des quatre dernières années. C’est une façon de réaliser la rhinoplastie et d’en préserver l’architecture sans avoir à démonter l’arête et à la reconstruire”, explique le chirurgien.

À qui cela s’adresse-t-il ?

Selon le Dr Most, les meilleurs candidats à la “rhinoplastie de préservation” sont ceux qui ont une forme de nez attrayante de face et une bosse dorsale qui n’est pas trop tordue. “La façon typique de traiter ce problème est que le chirurgien coupe le sommet de la bosse à l’intérieur du nez, brise les os et comprime le tout pour lui redonner un aspect normal”, explique-t-il. “Ainsi, si quelqu’un a une belle forme de nez, plutôt que de couper le haut, nous faisons une “rhinoplastie de préservation”, où nous coupons en fait sur la partie arrière du nez où il rencontre le visage et poussons le tout dans le visage pour le rendre plus plat.”