L’infertilité touche un couple sur six à travers le monde. Dans au moins la moitié des cas d’infertilité, un facteur masculin est une cause majeure ou contributive. En effet, environ 10% de tous les hommes qui tentent de concevoir souffrent d’infertilité.


La cause identifiable la plus courante de l’infertilité chez les hommes est la varicocèle. Il s’agit d’une condition de veines dilatées dans le scrotum qui provoque des anomalies dans la régulation de la température du testicule. Cette condition affecte la production de spermatozoïdes et de testostérone.


La deuxième cause majeure d’infertilité chez l’homme est le blocage ou l’obstruction de l’appareil reproducteur masculin. Par conséquent, le sperme est totalement dépourvu de spermatozoïdes. Il s’agit de l’azoospermie.


Les hommes souffrant de cette maladie peuvent être divisés en deux grands groupes :


  • Les hommes qui ont un problème d’obstruction ou de blocage, ce qui signifie qu’ils produisent du sperme, mais que le sperme ne peut pas sortir.
  • Les hommes qui ont un problème de production, c’est-à-dire qu’ils ne fabriquent pas de spermatozoïdes, une condition appelée « azoospermie non obstructive ».

Il faut ainsi effectuer une biopsie testiculaire pour déterminer la cause de l’azoospermie.

Par ailleurs le blocage des voies excrétrices peut être causé par :

  • Une infection des voies urinaires ou par
  • Les maladies sexuellement transmissibles
  • La vasectomie subie par des millions d’hommes chaque année pour le contrôle des naissances.