27 septembre 2022

Ce qu’il faut savoir sur la gastrectomie à manchon vertical

La gastrectomie à manchon vertical (VSG) est un type de chirurgie bariatrique. Cette intervention, qui consiste à réduire la taille de l’estomac d’une personne, vise à favoriser la perte de poids et à améliorer l’état de santé général des personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur ou égal à 40.

Les médecins peuvent également recommander l’opération aux personnes dont l’IMC est supérieur ou égal à 30 et qui souffrent de certaines maladies liées à l’obésité.

La VSG consiste à réduire l’estomac à une faible proportion de sa taille initiale. La réduction de la taille de l’estomac permet à la personne de se sentir pleine et rassasiée après avoir mangé des portions nettement plus petites que d’habitude.

Qu’est-ce qu’une gastrectomie à manchon vertical ?

La VSG, ou gastrectomie à manchon laparoscopique (LSG), est une intervention chirurgicale qui réduit considérablement la taille de l’estomac. Le processus consiste à retirer une partie importante de l’estomac, qui peut inclure le « fundus », la partie de l’estomac qui se courbe vers l’extérieur. On obtient ainsi un estomac plus petit, de la taille d’une banane.

Une VSG peut aider à la perte de poids chez les personnes en surpoids. Après l’intervention, une perte de poids peut survenir pour deux raisons :

La réduction de la taille de l’estomac permet aux personnes de se sentir rassasiées après avoir mangé des portions considérablement réduites.

Le fundus sécrète l’hormone ghréline, qui est en partie responsable de la sensation de faim. L’ablation du fundus diminue la ghréline, ce qui peut réduire l’appétit d’une personne.

Qui est admissible ?

Un médecin peut envisager de soumettre une personne à une VSG en fonction des critères suivants pour les autres formes de chirurgie bariatrique :

La personne a un IMC de 40 ou plus.

La personne a un IMC de 35 ou plus et une condition liée à l’obésité, telle que :

hypertension artérielle

diabète sucré

des problèmes musculo-squelettiques sévèrement limitants.

La personne a un IMC de 30-35 et un diabète de type 2 ou un syndrome métabolique incontrôlable.

La personne éprouve des difficultés à perdre une quantité suffisante de poids de manière non chirurgicale.

La santé mentale de la personne ne l’exclut pas de l’intervention.

La santé physique de la personne est suffisante pour qu’elle puisse subir une intervention chirurgicale.

Avantages potentiels

Comme le bypass ou la pose d’un anneau gastrique, la sleeve peut aider les personnes à perdre du poids en peu de temps.

Les avantages potentiels comprennent :

réduction de l’IMC

réduction du poids

réduction de la pression artérielle

réduction du risque d’accident vasculaire cérébral et de cancer

Les personnes peuvent également connaître des améliorations significatives dans une série de maladies liées à l’obésité, y compris :

le diabète de type 2

la stéatose hépatique non alcoolique

les maladies cardiaques

l’apnée obstructive du sommeil

Bien que ces avantages puissent être obtenus avec d’autres méthodes de chirurgie de perte de poids, le VSG présente certains avantages spécifiques, notamment :

La procédure est simple et a une durée d’opération plus courte que les autres procédures.

La chirurgie préserve le sphincter au fond de l’estomac et maintient l’intégrité intestinale.

Dans certains cas, l’intervention peut servir d’étape initiale avant des procédures de perte de poids plus radicales, comme le pontage gastrique.

Les chirurgiens peuvent pratiquer une VSG chez certaines personnes présentant des conditions médicales à haut risque.

La procédure

Avant l’intervention, la personne subit une anesthésie générale, ce qui signifie qu’elle sera endormie pendant toute la durée de l’intervention et qu’elle ne ressentira aucune douleur.

La procédure VSG dure environ 60 à 90 minutes. L’opération comprend les étapes suivantes.

Le chirurgien pratique deux à cinq petites incisions dans l’abdomen.

Il insère ensuite une minuscule caméra, appelée laparoscope, et des instruments chirurgicaux dans l’abdomen par ces incisions. La caméra est reliée à un moniteur vidéo qui permet au chirurgien de voir l’intérieur de l’abdomen de la personne pendant qu’il pratique l’opération.

Le chirurgien pompe du gaz dans l’abdomen pour élargir l’espace, ce qui lui permet de réaliser l’opération.

Il enlève une grande partie de la poche stomacale et joint la partie restante avec des agrafes chirurgicales. Il laisse ensuite intact un long tube vertical de l’estomac. Ils laissent également intacts les muscles sphincters, qui permettent aux aliments d’entrer dans l’estomac au niveau de l’œsophage et de sortir de l’estomac vers l’intestin grêle.

Le chirurgien retire le laparoscope et les autres outils et referme les incisions avec des points de suture.

Étant donné que la chirurgie de perte de poids peut augmenter le risque de développer des calculs biliaires, le chirurgien peut parfois recommander d’enlever la vésicule biliaire avant ou pendant l’opération de VSG, par une procédure appelée cholécystectomie.

Le premier rendez-vous de suivi a généralement lieu dans les 2 à 3 semaines suivant l’opération. Au cours de cette séance, le chirurgien vérifiera les plaies pour s’assurer qu’elles sont exemptes d’infection et qu’elles cicatrisent suffisamment. Il peut également orienter la personne vers un diététicien pour des conseils nutritionnels à long terme.