27 septembre 2022
Mauvais chiffre en Allemagne, le Cac 40 va devoir batailler pour signer une septième semaine de hausse d’affilée

Mauvais chiffre en Allemagne, le Cac 40 va devoir batailler pour signer une septième semaine de hausse d’affilée

La Bourse de Paris ouvre ce vendredi en baisse. En Allemagne, les prix à la production ont grimpé de plus de 37% en glissement annuel en juillet. L’indice phare doit finir dans le vert ce soir s’il veut aligner sept semaines de progrès d’affilée.

La Bourse de Paris devra se battre pour finir en vert ce vendredi. Et c’est la condition pour que le Cac 40 s’aligne une septième semaine consécutive alors que le bilan était presque neutre à la clôture de jeudi (+0,05%).

Tôt le matin, l’indice phare baisse de 0,25 %, à 6 428,82 points, ralenti notamment par la publication d’une flambée record des prix à la production en Allemagne, en hausse de 37,2 % sur un an en juillet et de 5,3 % sur un mois. Il s’agit de la plus forte augmentation observée par l’Office fédéral de la statistique depuis le début des études en 1949.

Hier soir, les grands indices américains se sont contentés de gagner quelques points. Le Dow Jones a mangé 0,06%, le S&P 500 a augmenté de 0,23% et le Nasdaq Composite de 0,21%. Ce matin, l’Asie a évolué dans l’ordre dispersé.