27 septembre 2022
rentrée scolaire prime

Quelles sont les conditions pour toucher la prime de rentrée ?

Adoptée dans le cadre d’une série de mesures de pouvoir d’achat, l’aide exceptionnelle à la rentrée scolaire sera versée le jeudi 15 septembre. Près de 11 millions de ménages bénéficieront de cette aide bienvenue, y compris les bénéficiaires du minimum social. Examen détaillé.

Cette augmentation est bienvenue pour les plus petits ménages durement touchés par l’inflation. L’aide exceptionnelle de solidarité (AES) fournie par la loi pouvoir d’achat, sera versée à près de 11 millions de ménages modestes à partir du 15 septembre.

Qui peut en bénéficier?

Quelles sont les conditions d’admissibilité? Quel est son montant? Explications.
C’est une des mesures proposées par le gouvernement en faveur du pouvoir d’achat des Français. La prime exceptionnelle de rentrée scolaire, également connue sous le nom d’aide de solidarité exceptionnelle (AES), ou prime d’inflation, sera versée à 10,8 millions de ménages à compter du 15 septembre. Cette aide, que le gouvernement a appelée « aide alimentaire d’urgence », est prévue par la Loi sur le pouvoir d’achat.

Il s’adresse aux bénéficiaires de prestations sociales minimales, telles que le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation pour adultes handicapés (AAH), l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (ASPA), ou l’aide au logement (APL, ALF, ALS). Les bénéficiaires de la prime d’activité peuvent également en bénéficier.

Le public est deux fois plus nombreux que celui qui a reçu la prime alimentaire payée pendant la pandémie de COVID-19 en mai 2020. Rappelons qu’à l’époque, le gouvernement avait versé cette prestation à 4,1 millions de ménages. Le but était de lutter contre la baisse des revenus due à la crise sanitaire.

Pour quel montant?

Pour les bénéficiaires du minimum social, cette aide exceptionnelle sera de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge.

« Pour les ménages ne bénéficiant pas de minima sociaux et recevant la prime d’activité (…) un paiement exceptionnel supplémentaire est prévu », a annoncé le 18 août, Jean-Christophe Combe, le Ministre de la Solidarité. Le paiement aura lieu mi-novembre. Le montant de leur aide sera de 28 euros, auxquels s’ajouteront 14 euros par enfant à charge.

Quelles mesures devraient être prises?

Les personnes admissibles n’ont pas à demander cette aide, qui sera versée automatiquement par l’organisme dont dépend leur aide sociale.

LIRE AUSSI : Comment faire baisser son assurance habitation ?

Est-ce la même chose que l’indemnité de rentrée des classes?

Cette aide ne doit pas être confondue avec l’indemnité de rentrée scolaire (CSPE). Ce dernier est accordé, sous conditions de ressources, aux familles ayant au moins un enfant de 6 à 18 ans. Il vise à compenser le coût de la rentrée scolaire.

Son montant dépend de l’âge de l’enfant à charge. Il peut varier de 392,05 euros et 428,02 euros. Les ménages admissibles aux deux primes peuvent les combiner. L’ARS est versée en un seul versement, à la fin du mois d’août, juste avant le début de l’année scolaire.

Quelles autres aides seront versées aux plus modestes?

Le gouvernement a pris d’autres mesures en faveur du pouvoir d’achat. Le montant de certaines prestations sociales a été augmenté. Cela comprend le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation pour adultes handicapés (AAH), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), etc. Les allocations familiales, les pensions d’invalidité et les allocations de logement ont également été augmentées.