On devrait pouvoir se sentir en sécurité, à l’abri de tout danger lorsqu’on est chez soi. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Il peut arriver que certains matériaux utilisés pour construire nos logements contiennent des substances qui intoxiquent notre organisme. Il s’agit par exemple de l’amiante qui depuis quelques années a été interdit, mais qui demeure présent dans certains anciens bâtiments. Dans cet article, découvrez quelques informations essentielles sur cette substance nocive pour la santé.

L’amiante : qu’est-ce que c’est ?


L’amiante encore appelé asbeste est un type de minéral dont l’usage était courant dans l’industrie. Il s’agit plus précisément de silicates magnésiens ou calciques qui forment un ensemble très fin. Cette composante possède des propriétés physiques et chimiques très particulières. C’est d’ailleurs pour ce motif qu’elle était très utilisée dans le secteur de la construction immobilière.

En effet, c’est un matériau qui résiste aux températures extrêmes, à la traction mécanique, à l’électricité et aux attaques chimiques et des micro-organismes.  En outre, il est incombustible, flexible et a une vertu absorbante. Toutes ces caractéristiques ont fait de lui le composant phare de plusieurs matériaux de construction comme le ciment, la peinture, le mastic, etc.

Cependant, depuis de nombreuses années, son interdiction a été généralisée dans le domaine du BTP. Pour être sûr que cette substance ne se retrouve pas dans votre logement, il faut faire un test d’amiante à Montréal.

Quelles sont les conséquences de l’amiante sur la santé ?

Si la législation a fini par proscrire l’usage de l’asbeste dans le secteur de la construction, c’est parce qu’elle a d’énormes impacts négatifs sur la santé. En effet, l’amiante a été classé comme substance cancérogène depuis 1977. Plusieurs pathologies sont engendrées par l’exposition à cette composante.

Ces maladies graves sont entre autres le cancer de poumon et le mésothéliome pleural. Par ailleurs, de récentes études ont confirmé qu’il pouvait également causer le cancer de l’ovaire et du larynx.

Avec le temps, les matériaux constitués de l’asbeste se détériorent et libèrent des fibres dans l’air. Il est donc plus qu’important de s’assurer que dans notre environnement immédiat, cette substance nocive n’est pas présente. 

Comment détecter l’amiante dans son entourage ?


Tant que la matière amiantée ne se dégrade pas, vous ne craignez rien a priori. C’est pour cela qu’il faut rester vigilant. Ainsi, dès que vous constatez que des éléments commencent par s’user, vous devrez concentrer la recherche de particules de ce côté. Inspectez les zones poussiéreuses, les fissures et tout endroit où vous avez l’impression que la matière est prête à céder.

Il faut donc faire attention à la canalisation, les isolants, les murs, les carrelages, etc. En outre, il existe des structures spécialisées dont le rôle est d’effectuer le diagnostic pour vous. Ces professionnels disposent de détecteurs d’amiante. Cet appareil est utilisé pour rechercher les particules de cette substance dangereuse pour la santé.

De plus, il est recommandé avec insistance, pour des bâtiments d’un certain âge, de procéder le plus souvent à ce diagnostic.

Shares: