Girl in a jacket
6 février 2023
michel drucker

« C’est un cimetière », « c’est passé trop vite » : plus triste que jamais, Michel Drucker évoque son chagrin

Avant une nouvelle saison, cette fois sur France 3 et non sur France 2, Michel Drucker s’est confié aux colonnes de « Midi Libre ».

Dans quelques semaines, Michel Drucker passera de France 2 à France 3. Le présentateur, qui fêtera bientôt ses 80 ans, présentera un nouveau spectacle tous les dimanches à 13h30, avec « plus de place pour l’humour ».

Alors que la convalescence approchait, le mari de Dany Saval a été interrogé sur son moral et sa santé. C’est la première fois que je reviens sans angoisse, alors que nous avons ces problèmes de santé, il y a un avant et un après. J’ai frôlé le désastre, j’aurais dû être handicapé, diminué. Je n’étais pas sûr de pouvoir reprendre mon travail. Aujourd’hui, ça fait longtemps! » , a-t-il déclaré dans les colonnes de Midi Libre en rappelant qu’il avait « eu la COVID-19 en juillet, mais elle a duré quelques jours, sans gravité ». Plus « en forme » que jamais le présentateur a parlé de ses projets.

On m’a proposé d’être l’un des visages des Jeux olympiques de 2024 parce que je suis le seul survivant des Jeux de 1964 à Tokyo. Je vais avoir 60 ans de carrière! Nous célébrerons également, avec Les Années Champs-Élysées, le 40e anniversaire de ce spectacle avec deux heures de grande écoute sur France 3″, a-t-il expliqué avant de faire une révélation. Personne ne le sait encore, mais Laurent Ruquier présentera le 11 septembre un spécial Les Enfants de la télé pour mes 80 ans ».

Au cours de cette entrevue, il n’a pu s’empêcher de parler de ses nombreux amis célèbres qui sont partis. Claude François, Édith Piaf, Charles Aznavour et Johnny Hallyday ne sont que quelques-uns d’entre eux. Mon album souvenir est un cimetière. Le nombre de personnes que j’ai connues, aimées, présentées et qui ne sont plus là est incroyable. Je me retrouve un peu seul, » dit l’oncle de Marie Drucker. « Des pans entiers de ma vie ont disparu. Peu d’entre nous connaissaient ce métier en 1964 et le font encore ».